Le maitre viole la bouche de sa soumise

Hunter s’est affalé dans le grand fauteuil à dossier en chêne… vêtu de ses bottes à hauteur de genou…. son pantalon en cuir noir lui collant au corps. Le renflement de sa virilité pressé contre l’avant du cuir souple….ses yeux se dirigent vers la porte au moment où Fawn franchit l’entrée. “Ah salope… je suppose que tu penses que ton Maître n’a rien d’autre à faire que d’attendre sa chienne…” a-t-il dit de sa voix ferme et agitée… en se penchant en avant sur sa chaise… ses yeux n’ont jamais perdu le contact avec sa beauté alors qu’elle s’approchait de lui.

Fawn a rapidement fait basculer ses pieds nus vers son maître… tombant à genoux devant lui. Sa tête était inclinée… ses mains étaient jointes comme pour une prière… “Je suis désolée Maître… le trafic m’a mise en retard…” dit-elle de sa voix douce.

Le calme de la pièce était assourdissant lorsqu’il a glissé de sa chaise. Le bruit des semelles de cuir sur le carrelage a brisé le silence alors qu’il marchait derrière elle… ses yeux ne la quittaient jamais. “Salope, je ne veux pas entendre d’excuses… j’attends de l’obéissance. Tu aurais dû partir plus tôt pour être ici à l’heure.” Il a parlé en ne laissant aucun doute sur son mécontentement envers elle. Sa main est descendue pour caresser la douceur de ses longs cheveux roux… ses doigts glissant lentement dans les boucles.

“Oh Maître… je suis désolée… s’il te plaît, pardonne-moi…” a-t-elle supplié, les yeux fixés sur le carrelage sombre du sol devant elle.

Hunter s’est dirigé vers le mur… prenant sa cravache qui pendait à un crochet. La fraîcheur du cuir dans sa main a fait monter la chaleur en lui. Il est revenu lentement vers elle… son grand corps maigre dominait son corps fragile et mièvre. Ses yeux regardaient les bottes qu’elle avait cirées tant de fois pour lui. La cravache à la main… en utilisant la pointe… il l’a placée sous son menton… il a doucement soulevé son beau visage pour pouvoir regarder ses yeux sombres. “Eh bien salope… tu m’as déplu… maintenant tu dois me faire plaisir pour me remettre de meilleure humeur”, a-t-il dit d’une voix sarcastique… un léger sourire a franchi ses lèvres.

“S’il te plaît mon maître…sois clément…je ferai tout ce que tu demandes pour te faire plaisir. Je me rachète pour le déplaisir que je t’ai fait subir. Je te le promets !!!” a-t-elle supplié… des larmes commençant à se former dans ses yeux… la tristesse dans son cœur commençant à courir dans tout son corps.

“Mmmmmmmmm… j’aime t’entendre implorer ta pitié… j’aime entendre cette douce voix innocente demander pardon…” a-t-il dit… en retirant la pointe de la cravache de sous son menton… sa tête est retombée en position inclinée. Hunter a fait le tour derrière elle… en tapant la cravache dans la paume de sa main. “Maintenant salope… dépêche-toi d’enlever tes vêtements”, a-t-il ordonné… sa voix ferme… et décisive.

Ses ordres ont résonné dans ses oreilles alors qu’elle se levait… soulevant sa longue robe de soleil au-dessus de sa tête… laissant tomber le vêtement fin sur le sol. Elle a tendu la main derrière elle pour dégrafer son soutien-gorge qui confinait les doux monticules de sa poitrine. L’air frais a fait gonfler lentement ses mamelons… qui sont devenus érigés. Elle a fait descendre sa culotte de bikini le long de son corps mince et sexy… en remuant les hanches pendant que le vêtement fin faisait son chemin. Elle est sortie pour prendre sa culotte…puis l’a laissée tomber sur la pile de vêtements devant elle. Elle s’est lentement remise en position à genoux, la tête baissée… n’osant pas regarder son Maître.

La belle vue de Fawn se déshabillant devant lui a excité Hunter. La chaleur à l’intérieur de lui devenait plus intense à chaque respiration qu’il prenait. Ses yeux fixés sur sa beauté… la puissance qu’il ressentait si souvent avec elle a commencé à remplir son grand cadre musclé. “Mmmmmmmm… ma salope, qui aimes-tu… qui est toute ta vie ?
…” a-t-il demandé… en la taquinant avec ses mots.

“Tu es… mon Maître… Je suis ta propriété… Je suis à toi pour faire ce que tu veux… Mon but est de satisfaire tous tes désirs…” dit-elle doucement… la tête toujours baissée… nue devant lui… totalement à sa merci.

Hunter s’est dirigé vers la table où se trouvaient tous ses jouets. Il a pris les dragonnes… “Maintenant, salope, couche-toi sur le ventre… mets tes mains derrière le dos”, a-t-il ordonné.

Sans poser de question… sans lever les yeux… Fawn s’est couchée sur le ventre. Les doux monticules de sa poitrine s’écrasaient contre le carrelage froid. La fraîcheur du sol rendait ses mamelons plus durs… et les faisait frissonner d’excitation. Son corps s’est tortillé à cause de la fraîcheur, ce qui a fait monter la chaleur à l’intérieur d’elle…. en se demandant ce que son Maître aimant lui réservait. Le fait de tirer sur son poignet lui a fait comprendre qu’il était en train de mettre les sangles. La peur a commencé à envahir son esprit… l’impuissance qu’elle avait ressentie si souvent avec son Maître est revenue.

Après avoir attaché ses mains… il a fait rouler son corps. Son dos s’est arqué à cause de ses mains qui appuyaient sur le sol… les sangles se sont resserrées sur son poignet. “Maintenant, salope, écarte les jambes… montre à ton maître que tu n’as pas honte”, a-t-il demandé d’une voix ferme et sarcastique. Ses yeux se sont posés sur son visage alors qu’elle levait les yeux vers lui… ses jambes écartées… exposant totalement sa chatte rasée à son regard. Les lèvres douces ont perturbé le pli chaud de sa chatte. Fawn a écarté les jambes encore plus… sa chatte s’est lentement ouverte… exposant la chair rose à l’intérieur d’elle. Hunter pouvait voir qu’il n’y avait aucune honte dans ses yeux… il pouvait dire que se révéler à lui l’excitait pleinement.

“Est-ce que j’excite mon Maître ?” a-t-elle demandé doucement en cherchant son approbation. Ses yeux ont parcouru son corps… admirant la poitrine de son maître… les cheveux clairs qui s’étendaient sur sa poitrine… puis devenaient une petite bande qui descendait le long de son ventre plat et musclé et disparaissait dans la ceinture de son pantalon de cuir serré. Ses yeux se sont arrêtés sur le contour de sa queue qui durcissait et se pressait contre le tissu de son pantalon.

Agenouillée à ses pieds, son Maître a attaché la barre d’écartement entre ses chevilles. Fawn a regardé Hunter sur toute la longueur de son corps pendant qu’il mettait la barre en place. La barre l’empêchait de fermer ses jambes, ce qui l’excitait encore plus. Elle a pris conscience que sa respiration commençait à devenir plus rapide à cause de l’impuissance intense qu’elle ressentait. Son Maître s’est levé… la cravache à la main… il a utilisé la pointe plate de la cravache… et l’a fait glisser doucement sur les lèvres saillantes de sa chatte.

“Oh….” elle a gémi lorsque le cuir rugueux a glissé sur ses lèvres sensibles. La chaleur à l’intérieur d’elle commençait à monter… envoyant une vague d’excitation dans tout son corps. Fawn savait dans son cœur combien son maître aimait la taquiner… combien il aimait administrer le baiser de la cravache sur sa chair. Les pensées de faire plaisir à son maître ont augmenté le feu qui a continué à répandre la luxure dans tout son corps sexy. La moiteur de la féminité a envoyé la sensation de chaleur qui s’est répandue dans chaque fibre de son corps et qui a nourri sa passion.

Fawn a ouvert les yeux… elle a regardé son Maître qui la surplombait. Le sourire sur ses lèvres… ses yeux caressant son beau corps. La sensation d’être complètement exposée… d’être complètement à sa merci l’a excitée encore plus.

“Mmmmmmmmm… ma petite a une si belle peau blanche et pâle…” a-t-il dit doucement… le regard sur son visage était celui d’une personne perdue dans un monde de beauté… comme une personne hypnotisée par une belle peinture accrochée dans un musée…

Ses yeux sont tombés sur le renflement de sa queue qui devenait lentement plus dure… plus épaisse… plus longue à chaque respiration. La vue magnifique de sa tige grandissante pressant contre l’avant du pantalon en cuir serré a alimenté le feu à l’intérieur d’elle, envoyant un flot soudain de jus dans sa chatte chaude et humide…. “Mmmmmmmmmmmmm…” les gémissements s’échappant de ses lèvres.

La pointe plate de la cravache a glissé de sa chatte rasée vers le haut de son corps… vers son ventre plat jusqu’au doux monticule de ses seins. Hunter a utilisé la pointe plate pour taquiner ses tétons saillants. Son corps se tortillait à cause du plaisir intense que le cuir rugueux avait contre la chair raide et provocante. Chaque mouvement de son corps resserrait les sangles de ses mains qui étaient attachées derrière son dos. “Oh mon Maître, tu es si bon avec moi….oh gawd !!!” a-t-elle gémi… son corps se raidissant au feu qui la traversait. Chaque respiration qu’elle prenait rendait la sensation plus intense. Son cœur commençait à battre la chamade d’excitation.

“Maintenant ma salope… pour ajouter un peu de douleur à ce plaisir.” son maître a parlé doucement.

Même avec les yeux fermés, elle a senti son mouvement… la cravache en cuir quitter sa chair. Fawn a ouvert les yeux pour regarder son Maître… et l’a vu ramasser les pinces à tétons. La peur soudaine de ce qui allait arriver l’a traversée. Les souvenirs de la dernière fois qu’il avait utilisé les pinces lui revenaient en mémoire. “Oh s’il te plaît Maître… pas les pinces…” a-t-elle supplié. La légère lutte contre les sangles s’est avérée sans espoir… la barre d’écartement lui rappelant à quel point elle était sans défense. Son esprit a finalement accepté qu’il avait le contrôle… elle devait endurer tout ce que son Maître désirait.

Hunter s’est agenouillé à côté d’elle… soulevant les pinces devant son visage pour qu’elle puisse voir les bords dentelés des pinces lorsqu’elles s’ouvrent et se ferment. Ses yeux se sont agrandis… la peur a parcouru tout son corps… ses entrailles sont devenues plus tendues… “Oh Gawd…” a-t-elle crié alors que la douleur intense générée par ses mamelons durs se propageait jusqu’à son cerveau. Son corps se tortillait… la douleur de ses tétons s’est transformée en un feu brûlant et perçant… puis s’est lentement transformée en une chaleur qui a stimulé les jus à l’intérieur d’elle. Son souffle est devenu rapide… son cœur a commencé à battre la chamade tandis que sa féminité devenait plus humide.

La faim croissante de son attention a envahi ses pensées… elle voulait lui plaire dans tous les sens… elle voulait lui montrer qu’elle avait totalement abandonné son corps pour lui. Toutes ses pensées lui appartiennent, à lui et à lui seul. Fawn a ouvert ses yeux pleins de larmes lorsque le contact de la cravache en cuir de ses maîtres a touché sa chatte chaude et humide.

“Mmmmmmmmm…” a-t-elle doucement gémi lorsque le contact du cuir de sa cravache contre ses lèvres gonflées a envoyé une autre vague de plaisir à travers elle… faisant passer sa passion à un niveau supérieur.

“Tu aimes ça, n’est-ce pas ma salope ? Ton corps en a faim… tu ne peux pas t’en passer…. ton corps te trahit.” son Maître a parlé d’une voix pleine de satisfaction.

Il n’y avait aucun doute dans l’esprit de Fawn que son maître connaissait tous ses désirs. Elle passait chaque moment éveillé à le servir… à être sa salope. Le désir intense d’être utilisée par lui pour ses plaisirs…de réaliser tous ses fantasmes lui a donné pour but….giving sa vie. “Oh oui… je suis une salope… ta salope… je veux te plaire, mon Maître, de toutes les manières possibles”, a-t-elle dit d’une voix pleine de passion. Le feu à l’intérieur d’elle augmentait avec chaque respiration qu’elle prenait… les jus dans sa chatte chaude et humide commençant à remplir chaque fibre de son corps. Fawn a regardé à travers ses yeux remplis de luxure son Maître prendre une autre pince de sa table de jouets.

“Maintenant, ma salope… pour un petit plaisir supplémentaire…”, a-t-il dit en affichant un sourire sur ses lèvres… sa queue dure se tendait contre le tissu de son pantalon en cuir. Hunter s’est agenouillé entre ses cuisses ouvertes… ses yeux fixaient sa chatte rasée.

“Oh mon Dieu…” a-t-elle gémi bruyamment lorsque l’instrument s’est fermement fixé sur son clitoris. La douleur l’a de nouveau traversée… son corps s’est tordu… elle s’est battue pour que la douleur se transforme en plaisir. Fawn a fermement fermé les yeux… la piqûre chaude s’est lentement transformée en chaleur… la chaleur a augmenté la passion déjà croissante dans son corps. Perdue dans son monde de passion, elle se tortillait contre ses liens… elle voulait toucher son corps… elle voulait taquiner sa propre chair… elle voulait que son Maître l’emmène dans ce monde de félicité passionnée.

Fawn était à peine consciente que son Maître attachait la corde à la barre d’écartement… soulevant ses pieds du sol en tirant la corde qui passait dans la poulie au-dessus d’elle. Elle a tiré son corps vers le haut pour que son cul doux et sexy soit exposé à son regard. Hunter a attaché la corde au crochet qui était monté sur le mur. Fawn reposant sur le haut de ses épaules… ses pieds en l’air….Hunter s’est approché d’elle.

“Mmmmmmmm… ma petite salope est sans défense… tout à moi pour faire ce que je veux,” dit-il… un sourire se dessine sur son visage.

La cravache dans sa main…. il a doucement frotté l’extrémité plate en cuir le long des joues de son cul. Il a levé la cravache à quelques centimètres de sa chair… il a utilisé son poignet pour faire claquer la pointe en cuir contre sa peau. Son corps a été secoué par la piqûre soudaine et douloureuse qui a rougi sa chair. Son corps s’est raidi…d’autres douleurs l’ont traversée à cause des pinces qui étaient fermement attachées à son corps.

“Oh mon dieu !!!” les mots ont soudainement jailli de ses lèvres. Sa respiration est devenue plus laborieuse à cause de la passion intense qui était stimulée par la douleur qui remplissait son corps.

“Mmmmmmmmm… Je ne fais pas ça pour te discipliner ma petite… c’est juste quelque chose qui doit être fait…” a-t-il dit… en tendant la main… en frottant doucement la rougeur de sa chair. Hunter a levé la main… en ramenant la pointe de la cravache contre l’autre joue.

“Oh !!! Oh !!! oui…je comprends mon Maître.” gémit-elle douloureusement…son corps s’est raidi à cause de la piqûre du cuir contre sa chair tendre qui est devenue rouge. Son esprit a couru pour transformer la nouvelle douleur en la passion qu’elle savait que l’attention de son Maître susciterait. Sa cravache représentait son autorité pour avoir le contrôle sur elle. C’était le sceptre de son maître… qui lui donnait le droit de faire la loi… le droit de la juger. Le cadeau qu’elle lui avait offert par amour et confiance.

Hunter s’est penché…a pressé ses lèvres sur la chair rouge et chaude… “Mmmmmmmmmm.” il gémit…la chaleur de son souffle caressant la douce joue de son cul. Il tend la main vers le haut…touchant doucement la pince qui serrait la chair de son clito.

“Oh !!!..Oh !!!” gémit-elle…son clito s’anime de douleur. Sa féminité inondée de ses jus. Son corps se tortille à cause de la douleur précipitée…. les liens serrés sur son poignet pressant dans sa chair. Son corps s’est raidi tandis que son esprit consumait la douleur qui, elle le savait, alimentait le désir brûlant en elle.Le relâchement soudain de la corde faisant tomber son corps sur le sol lui a ouvert les yeux. Elle a regardé son Maître qui la dominait… il l’a attrapée par les cheveux… il l’a traînée à genoux. “Oh Gawd !!!” a-t-elle crié à cause de la douleur…ses cheveux étaient tirés à la racine. Les larmes ont rempli ses yeux… rendant floue sa vision de ce qui se trouvait devant elle.

“Maintenant, salope suceuse de sperme… il est temps de soulager ton Maître…” a-t-il ordonné… le son de sa fermeture éclair a rempli ses oreilles.

Sa voix rude a fait naître une vague de peur en elle. Elle s’est débattue avec le sentiment d’impuissance qui remplissait son corps. Elle ne pouvait rien faire d’autre que de prendre ce qui venait… tout ce que son maître désirait. Fawn a essayé de se préparer…mais elle savait à quel point son Maître pouvait être agressif. Quand il était dans une de ses poussées de puissance, il devenait énergique… passionné… perdu dans le monde de ses désirs.

“Tu es une pute… une salope !!!” a-t-il crié… Sa queue épaisse et massive dans une main… il a attrapé le haut de ses cheveux… en utilisant les cheveux roux, il a tiré sa tête en arrière.

“Ahhhh… !!!” a-t-elle crié à cause de la douleur intense. Ses yeux sont devenus plus grands… elle a lutté pour voir au-delà des larmes qui remplissaient ses yeux… qui coulaient sur ses joues.

“Mmmmmmmm…ma salope…tu vas goûter mon sperme…. tu vas l’avaler pour te nourrir.” sa voix exigeante…impitoyable. Hunter a utilisé la tête émoussée de sa queue… il l’a fait glisser le long de sa lèvre inférieure… “Mmmmmmmmmm… j’ai toujours aimé tes lèvres. Ça m’excite de penser à ma queue entre ces lèvres douces et chaudes…. de les voir s’étirer autour de ma tige alors que ma queue disparaît lentement dans ta bouche chaude et humide…” dit-il doucement en regardant son beau visage.

Fawn a profondément inhalé le parfum de sa virilité qui remplissait l’air autour d’elle. Son odeur ajoutait à son excitation… son esprit n’était plus conscient des pinces sur ses mamelons… la pince qui comprimait son clitoris de douleur. Le changement soudain de sa voix l’a surprise, son corps a commencé à se détendre à l’idée que sa passion se calmait. Ses yeux étaient fixés sur sa queue… sa langue a glissé entre ses lèvres, touchant le bout pour lécher le pré-sucre qui s’écoule du petit trou. Elle aimait le goût de son Maître… son sperme avait un goût sucré… c’était le nectar de sa passion.

“Mmmmmmmm… ma petite salope affamée ne peut pas attendre… elle le veut… elle en a faim…” dit-il… sa voix devient plus ferme.

Sa tête tirée en arrière par ses cheveux… Hunter a poussé la tête de sa bite entre ses lèvres. Fawn a eu du mal à s’adapter à la taille massive de son manche qui glissait plus profondément dans sa bouche. La pensée de la taille de sa queue étirant ses lèvres à la limite a fait naître un sentiment de peur en elle. Elle a lutté pour libérer ses mains… pour pouvoir les utiliser pour contrôler le membre massif… mais encore une fois les liens lui ont rappelé qu’elle était totalement sous son contrôle.

“Mmmmmmmmm… ta bouche est chaude salope…. juste ce qu’il faut pour être baisée.” il a gémi… en prenant ses longs cheveux roux dans chaque main… comme si ses cheveux étaient les rênes d’un animal fougueux. Il a bougé ses hanches… enfonçant sa queue plus profondément dans sa bouche… plus fort… sa tête s’est penchée en arrière… ses yeux se sont rapprochés… “Je vais violer ta bouche salope !” a-t-il dit à voix haute. Sa voix était remplie d’une passion incontrôlable.

Ses yeux se sont fermés… elle s’est étouffée à cause de la taille de sa queue. Elle a lutté pour contrôler sa respiration. Elle a détendu les muscles de sa gorge pour accepter le manche tandis que son Maître forçait la tête contre le fond de sa gorge. Les mains de Fawn étaient toujours attachées… ses jambes étaient toujours écartées par la barre d’écartement… elle luttait pour garder son équilibre. La seule chose qui l’empêchait de tomber était les mains de son maître qui agrippaient ses longs cheveux roux. La douleur de ses cheveux tirés… la douleur des pinces sur son corps… la lutte pour respirer alors que sa bouche était baisée de force l’excitait. Des vagues de panique mêlées de plaisir ont parcouru son esprit et son corps. Son jus coulait dans sa chatte chaude et humide… devenant plus humide à chaque poussée énergique de sa queue.

“Salope, tu adores que je prenne mon plaisir dans ta bouche chaude et humide”, a-t-il dit d’une voix passionnée… en poussant plus fort dans sa bouche à cause de la luxure intense qui le consumait.

Fawn s’est perdue dans le monde de sa propre luxure… écoutant à peine les mots que son Maître avait prononcés. La douleur mélangée à la luxure remplissait son corps… sa seule pensée était la tige massive et palpitante qu’il poussait dans sa bouche étendue avec une telle force que son corps se balançait à chaque mouvement de ses hanches. La tête de sa bite a glissé plus profondément dans sa gorge alors qu’elle sentait que son orgasme se rapprochait. Elle avait faim de goûter son sperme… de goûter la semence de la passion de son Maître.

“Oh Gawd….ahahahahaha !!!” a-t-il crié… son corps s’est raidi… sa queue a fait des soubresauts au fond de sa bouche chaude et humide. Son corps tremble alors que la chaleur intense de ses couilles explose…. crachant son sperme épais et chaud dans sa gorge.

La bouche de Fawn empalée sur la queue de Hunter… elle avale avidement chaque goutte de son sperme… n’osant pas perdre le précieux liquide de la passion de son Maître. Sa libération soudaine… le goût de son sperme a envoyé une autre vague d’excitation dans son corps. Le feu au centre de sa passion la torturait avec une faim intense d’avoir sa chatte douloureuse remplie. Elle avait tellement régressé dans son monde de luxure qu’elle ne se souciait plus de ce que son Maître lui faisait… elle était à lui pour faire ce qu’il voulait. Ses mains se sont débattues avec les liens sur son poignet… le désir intense de se toucher… d’enfoncer ses doigts dans sa propre chatte.

“Mmmmmmmmmm….yes…yes…” gémit Hunter en relâchant ses cheveux…sa queue ramollie glissant de ses lèvres.

Fawn a basculé en arrière… ne pouvant pas tenir son équilibre sans son aide. Ses jambes étaient toujours écartées, exposant sa chatte chaude et humide. Son corps se tortillait sur le sol devant lui… les doux monticules de sa poitrine se soulevaient à cause de sa respiration intense et passionnée. La bataille qu’elle menait à l’intérieur d’elle pour éteindre le feu qui faisait rage dans chaque fibre de son corps rempli de désir.

“Mmmmmmmmmmm… j’adore quand ma salope obéissante perd le contrôle… elle ne pense qu’à remplir sa chatte chaude et humide…” a dit Hunter en se penchant sur la table… et en prenant le gode massif sur la table.

Elle n’était plus consciente du monde qui l’entourait…toutes ses pensées sur sa chatte chaude et humide. Son corps s’est mis à trembler lorsque la pointe du gode a touché le pli chaud de sa chatte. La pointe a glissé de haut en bas de son pli chaud et humide… lubrifiant le bout de son extrémité dure et émoussée. Elle a soulevé ses hanches dans une tentative maladroite de tirer le gode dans sa chatte chaude et humide. La faim commençait à la submerger… des larmes coulaient sur sa joue à cause du désir intense de satisfaire la faim qui était en elle.

“Non salope… supplie-moi… supplie ton Maître de satisfaire sa salope…” dit-il d’une voix taquine.

“Oh s’il te plaît Maître… ta salope a faim de quelque chose de dur en elle… pour être baisée par tout ce que tu désires…” a-t-elle supplié avec des yeux pleins de larmes. Fawn a écarté ses jambes… elle voulait montrer à son Maître qu’elle était une salope affamée… qu’elle avait besoin d’être baisée… qu’elle avait besoin de jouir. Qu’il serait un Maître généreux et lui ferait ce cadeau.

Hunter a utilisé la pointe pour écarter ses lèvres gonflées… le manche massif a lentement glissé dans sa chatte chaude et humide. Il a regardé l’énorme gode étirer les lèvres de sa chatte autour de la taille massive de l’arbre. Son jus scintillait dans la lumière tandis que le gode s’imprégnait de sa passion.

“Oh… oui… oui mon Maître” gémit-elle… Fawn a écarté les jambes… la faim intense de sentir chaque centimètre alors qu’il glissait profondément en elle. Ses lèvres étirées autour de la tige massive ont envoyé une vague de peur mélangée à de la passion dans son corps. Elle ne se souciait plus de sa taille… de la façon dont il étirait sa féminité… elle le voulait… elle voulait le baiser… elle voulait jouir dessus. Elle voulait que cela éteigne le feu qui faisait rage dans son corps et qui la torturait jusqu’à la félicité lascive.

“Oui ma salope… Profite-en… Prends tout…” chuchote Hunter en regardant sa salope réagir avec passion au gode qui pénètre dans sa chatte chaude et humide. Son corps se tortillait contre le sol à cause de sa luxure… ses jambes écartées acceptaient librement l’assaut massif de sa féminité. Il a commencé à enfoncer le manche en elle… elle a réagi en poussant ses hanches contre le grand instrument massif.

“Mmmmmmmmmm…” le doux gémissement s’échappant de ses lèvres. Elle a travaillé fébrilement ses hanches contre le gros gode…la vague soudaine à l’intérieur d’elle se rapprochant…le feu montant à son apogée. “Oh Gawd…. Gawd….. oui… oui…”, a-t-elle crié alors que la vague soudaine de jus détrempait le gode massif qui était profondément en elle. Son corps s’est raidi… elle s’est mise à trembler… ses yeux se sont fermés pendant que son orgasme secouait son corps. Les monticules de ses seins se soulevaient à chaque respiration laborieuse qu’elle prenait. Ses mamelons étaient douloureux à cause des pinces qui continuaient à serrer la chair provocante.

Alors que le climax de Fawn secouait son corps, il a enlevé la pince de son clito… puis a enlevé les pinces de ses seins… en massant doucement la chair rouge pour y rétablir la circulation. Il a ensuite retiré la barre d’écartement de ses angles. Hunter a pris le corps mou de Fawn dans ses bras puissants… ses yeux à moitié ouverts totalement épuisés par son orgasme intense… il l’a serrée contre lui. Il a regardé son beau visage… utilisant sa main pour éloigner une mèche de cheveux roux du visage… “Tu me plais beaucoup ma petite soumise… je t’aime…” a-t-il chuchoté… un sourire sur les lèvres.

Fawn a fermé les yeux…le feu en elle commençait à s’apaiser. Le confort des bras de son Maître la faisait se sentir en sécurité. Il avait une façon de repousser toutes les mauvaises choses de sa vie. Le monde n’existait plus pour elle. Son monde était celui où elle voulait rester. Elle savait qu’en prenant soin de ses désirs en retour, elle obtiendrait ses besoins en tant que salope soumise.